Boisseau-Pomez
Maison de ventes aux enchères
• depuis 1962 •

Thierry POMEZ - Philippe BOISSEAU
Léonard POMEZ - Geoffroy BOISSEAU

Commissaires-priseurs

Enquête sur l'incroyable marché des cartes pokémon

Lundi 09 Janvier 2023
Enquête sur l’incroyable marché des cartes Pokémon

Auriez-vous pensé un jour qu’en vendant votre kit tant aimé de cartes Pokémon à la kermesse du dimanche, vous passiez peut-être à côté d’une plus-value de plusieurs milliers d’euros ?! Qui se cache derrière cet engouement pour les célèbres créatures nippones nées dans les années 1990 et pourquoi ? Les cartes Pokémon, un marché en pleine expansion, décryptage. 

"Une carte Pokémon se vendant plus cher qu’un meuble XVIII… ces cartes Pokémon pourraient bien être les antiquités de demain !"


Les cartes Pokémon, ces « antiquités de demain »


Le phénomène est parti des États-Unis notamment avec des influenceurs et Youtubers comme Logan Paul suivis par des millions d’internautes pour ses « captures » de rares spécimens qu’il revend à l’unité. Acheteur de la carte la plus chère vendue de particulier à particulier, au monde ($5,275,000, soit 4,477,146 €), il est également connu pour ses combats de boxe pendant lesquels il se bat une carte Pokémon autour du cou. En France, le rappeur Lorenzo déclarait sur son compte TikTok : « Moi, j’aime le rap, la drogue et les Pokémon. Le rap et la drogue, on a déjà fait, il nous reste les Pokémon ». Celui-ci vendait en mai 2021 sa collection de cartes Pokémon pour la modique somme de 305 793 € sur eBay.

Maître Léonard Pomez de la maison de ventes leader dans cette catégorie en France (Ivoire Troyes) explique que l’arrivée des cartes Pokémon aux enchères permet d’assainir ce marché. En effet, comme pour tout objet spéculatif, non seulement les faux circulent, mais il peut également être difficile de se repérer dans la jungle Pokémon. Depuis la pandémie, Ivoire Troyes a enregistré de très beaux résultats battant notamment le record aux enchères en France avec une carte Dracaufeu estimée 2 500 € finalement vendue pour 12 000 € en juin 2021. Pour le commissaire-priseur, ce marché est en pleine expansion et permet aux maisons de ventes de satisfaire une nouvelle génération d’enchérisseurs qui souvent ne connaissent pas grand-chose aux enchères, mais apprécient les garanties offertes par les commissaires-priseurs sur un marché essentiellement numérique où le risque de faux et bidouillages est important. Il conclut « une carte Pokémon se vendant plus cher qu’un meuble XVIII… ces cartes Pokémon pourraient bien être les antiquités de demain ».

Cartes POKEMON. Collection de 6 cartes en 1ère Edition, gradées PSA 9 et 10 comprenant Dracaufeu, Florizarre, Tortank, Mewtwo, Nidoking, Electhor. Vendue chez Ivoire Troyes pour 50 000 € le 15 juin 2021.


Qui sont les acheteurs ?


Nostalgiques ou investisseurs ? Peut-être les deux… Les passionnés de la culture Geek des années 1990 ayant entre 35 et 55 ans avec un certain pouvoir d’achat, voient dans ces madeleines de Proust une opportunité d’investir, de collectionner, et même de décorer. Maître Pomez, nous confiait qu’il n’est pas rare de voir les acheteurs exposer quelques cartes dans des vitrines où trônent d’autres icônes de la culture nippone (Figurines Dragon Ball Z, Shogun, Golderak etc… ).
En termes de nationalité, les cartes éditées dans un pays se vendront auprès d’acheteurs de la même origine. Il existe donc un marché international. Néanmoins, les résultats les plus incroyables sont enregistrés aux États-Unis et au Japon.

Rareté, condition, édition la règle de trois des JCC Pokémon


Comme pour toutes catégories d’objets vendues aux enchères dont le marché est en pleine expansion, l’expertise est une étape clé. Alors que faut-il considérer ? Voici la règle de trois du collectionneur de cartes Pokémon.

La condition


Dans le jargon, un état dit « Mint » est l’idéal, c’est-à-dire neuf avec des cartes sorties des « boosters » (paquet de cartes scellé) rangées précieusement dans des classeurs. Ensuite, il existe des sociétés comme PCA en France et PSA aux États Unis qui sont spécialisées dans la notation et la protection de cartes à collectionner. Ces entreprises vont noter la carte notamment en fonction de l’état de la surface, des bords et des coins où la moindre micro-rayure, points blancs, tâche ou irrégularité fera chuter considérablement la valeur de la carte.

L’édition


Lorsqu’une carte passe aux enchères, les experts scrutent également l’édition de la carte, est ce que la carte est moderne ou ancienne, tout en sachant que les premières cartes furent éditées à partir d’octobre 1996 au Japon et en 1999 à l’international. Publiées pour la première fois au Japon par Media Factory en 1996, les cartes (TCG en anglais et JCC en français) sont publiées aux États-Unis par Wizard of the Coast en 1999 et, dès 2003, les droits sont transférés à The Pokémon Company. Les premières éditions étant les plus rares, elles sont aussi les plus recherchées. 

La rareté


Comme tout objet de collection la rareté est au cœur de la valorisation de la carte. Alors qu’est-ce qui fait la rareté d’une carte ? Par exemple, si la carte est jouée lors d’un tournoi. Dans certains cas, le nom du gagnant est même imprimé sur la carte, en faisant un objet unique. Il y a aussi bien évidemment le nombre de copies, l’illustrateur de la carte (la Pikachu illustrator achetée par Logan Paul par exemple fut illustrée par Atsuko Nishida, le créateur de Pikachu lui-même). Le dessin joue un rôle important. Par exemple, dans le cas de la Première édition Dracaufeu holographique de 1999 sans ombre, ce dernier détail était à la base une erreur d’impression, en faisant une des cartes les plus chères au monde. Chez Pokémon, le système de graduation aide à y voir plus clair : les cartes avec un rond ou un losange par exemple ne valent pas grand-chose tandis que si on distingue une étoile à côté du nom de la créature, celle-ci aura bien plus de valeur. Maître Pomez explique que sur un jeu de 102 cartes, 16 cartes comportent une étoile et un fond holographique. Si ces cartes sont en bon état alors cela vaut le coup d’aller les faire expertiser. À titre d’exemple, Ivoire Troyes a cédé 6 cartes de 1re édition, gradées PSA 9/10 et 10/10, pour la somme de 51 000 € en juin 2021.

Comment identifier les faux ?


Maître Pomez nous révèle quelques détails que ses experts scrutent à la loupe pour éviter toute contrefaçon. Par exemple, les modèles authentiques comportent une fine ligne grise sur la tranche de la carte à contrario des contrefaçons. Si la face avant de la carte est souvent bien imitée, le dos lui peut révéler un faux, il faudra donc observer la qualité d’impression, les couleurs, notamment les tons bleus et les inscriptions (y-a t’il marqué une ou deux fois le nom « Pokémon »). Enfin, le poids et la consistance sont déterminants. Les fausses cartes étant souvent plus légères et plus souples.
HÔTEL DES VENTES DE TROYES
1 rue de la Paix - 10000 Troyes

 Afficher le plan

Tél : +33 (0)3 25 73 34 07
Fax : +33 (0)3 25 73 14 39
E-mail : contact@boisseau-pomez.com

HORAIRES D’OUVERTURE
Dépôts et retraits des objets sur rendez-vous les:
mardi, jeudi, vendredi : 10h - 12h / 14h - 17h
samedi matin : 10h - 12h

LES VENTES A VENIR
Voir le calendrier

_________________________________________________________________________________________

NOS BUREAUX A PARIS - GROUPE ROUGEMONT
3, Cité Rougemont - 75009 Paris

 Afficher le plan

Tél : +33 (0)1 42 46 05 29

HORAIRES D’OUVERTURE
Dépôts et retraits des objets sur rendez-vous les:
mardi, mercredi, jeudi: 10h30 - 13h / 14h - 17h
vendredi: 10h30 - 13 h / 14h - 16h30

_________________________________________________________________________________________

ANNEXE INDUSTRIELLE DE L’HÔTEL DES VENTES
38, rue Georges Furier - 10260 Saint-Parres-Les-Vaudes

 Afficher le plan

Tél : +33 (0)3 25 40 73 97
Fax : +33 (0)3 25 40 76 57

HORAIRES D’OUVERTURE
Dépôts et retraits des marchandises sur rendez-vous uniquement.

LES VENTES A VENIR
Voir le calendrier