Mobilier & Objets d'Art

Samedi 29 Septembre 2018 à 14h

Lot 255
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée de la Mer Rouge. Panneau...

Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...
Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée...

Frans II FRANCKEN (Anvers 1581 - 1642) : La traversée de la Mer Rouge. Panneau parqueté présentant au dos un décor peint, 118 x 213,5 cm. Signé en bas à gauche: D.i ffranck.IN (Restaurations anciennes et manques dont un plus important en bas à gauche)

Exceptionnel par son format et de dimensions proches du désormais célèbre " Eternel dilemme de l'homme : le choix entre le Vice et la Vertu" ( 1633, aujourd'hui au Museum of Fine Arts de Boston; panneau 142 x 210cm), notre tableau s'inscrit dans les réalisations de grande ampleur de Francken des années 1630-35 parmi lesquelles il faut compter plusieurs allégories de dimensions analogues, par exemple l' Allégorie de l'abdication de Charles Quint (134 x 172 cm) conservée au Rijksmuseum d' Amsterdam (Cf. Härting, cat. 363).

Le rocher, imposant, se retrouve dans d'autres représentations de l' Exode par Frans Francken II, notamment quand Moïse frappe le rocher (Panneau, 39 x 51,5 cm, signé et daté 1634 et Panneau, 54,2 x 95 cm, signé, vers 1620, musée de Dresde; Cf. Härting, cat. 48 et 49) ou encore quand les Israélites se retrouvent autour du cercueil de Joseph (Panneau, 51 x 74 cm, signé, vers 1620; Cf. Härting, cat. 44).
Le moment représenté ici suit la libération du peuple d'Israël, après qu'il eût traversé la Mer Rouge. Le groupe de gauche, inspiré d' une sainte famille de Raphaël, est plein d'une sérénité qui s'oppose aux flots tumultueux de la partie droite. Moïse, entouré des anciens, étend son bâton vers les eaux qui engloutissent les chevaux de pharaon tandis qu'au centre Myriam, sa soeur, et ses suivantes dansent. Elles sont accompagnées de musiciennes qui jouent et chantent la gloire de Dieu. L'un des deux hommes au premier plan est Aaron, le frère de Moïse. Devant eux, des femmes, accompagnées d'enfants sains et saufs, regardent les bijoux qu'elles ont emportés avec elle. Les pièces d'orfèvrerie sont leurs biens les plus précieux. Frans Francken a souvent introduit de tels motifs au premier plan de ses compositions, notamment quand il peint le repas des dieux, le festin d'Esher, etc. Une trés belle nature morte de coquillages, comme on en voit dans divers Triomphes de Neptune et Amphitrite par Francken II, occupe le premier plan à droite, tandis que libellules , grenouilles et papillons viennent donner vie au bas du tableau.

Le décor du revers du panneau laisse supposer que celui-ci était offert à la vue de tous et qu'il était dans un encadrement étroit. Le musée Suermondt-Ludwig d'Aix-la-Chapelle conserve une peinture de HieronymusFrancken II avec une danse de mariage dont le revers est peint, comme ici, de motifs géométriques (panneau de peuplier, 41 x 65 cm, Cf. Th. Fusenig et U.Villwock: Hieronymus Francken Venezianischer Ball in Aachen, eine Neue Datierung ind ihre Folgen, Wallraf-Richartz-Jahrbuch, Vol. LXI, 2000, pp. 145-176, repr. 17 a,b,18) . Les deux revers imitent les ferrures d'un coffre métallique. On sait que le panneau d'Aix-la-Chapelle a été un couvercle de clavecin, instrument de dame des plus coûteux. Une scène de danse accompagnée de musiciens s'accorde parfaitement avec cette fonction. On connaît d' autres couvercles isolés, l'un au musée de Kassel, attribué à H. van Balen et J.Tilens (76 x 123 cm, Inv. GK 63 et l'autre au musée de Nüremberg (Inv. Gm 365, Cf. Thomas A.Belz: Das Instrument des Dame, Bemalte Kielklaviere aus drei Jahrhunderten, Bamberg, 1998, 357). On y retrouve au premier plan les biens précieux des femmes, la musique et la danse de Myriam. Si l'on considère que l'iconographie rappelle la fonction, on peut penser que le panneau que nous présentons a un lien avec la musique. Trop large pour être un couvercle de clavecin, il pourrait être le couvercle d'un coffre de rangement ou de transport d'un instrument. Même si Dr Ria Fabri ne connaît aucun coffre de dimensions comparables, il convient de rappeler l'activité de la lignée des Ruckers, facteurs d'instruments de renommée internationale à Anvers au temps de Francken II. Nous remercions Dr. Ursula Härting qui a confirmé l'authenticité du tableau et le situe autour de 1620 ainsi que Dr Ria Fabri, experte en mobilier anversois. Un certificat de Mme Härting en date du 21 juin 2018 sera remis à l'acquéreur.
Bibliographie en rapport: Ursula HÄRTING: Frans Francken der Jüngere (1581-1642), die Gemälde mit kritischem Oeuvrekatalog, Freren, 1989.
Expert : Cabinet TURQUIN Tél 01.47.03.48.78

Estimation : 120 000 € à 150 000 €
Adjugé : 1 200 000 €

Hôtel des ventes
1, rue de la Paix
10000 Troyes
Téléphone : 03 25 73 34 07
Fax : 03 25 73 14 39
contact@boisseau-pomez.com