Boisseau-Pomez
Maison de ventes aux enchères
• depuis 1962 •

Thierry POMEZ
Philippe BOISSEAU - Léonard POMEZ

Commissaires-priseurs

Au volant d’une torpédo 1922

Vendredi 26 Mars 2021 à 09h52
Automobiles anciennes et modernes, mais également bateaux de collection, s’alignaient sur la ligne de départ, pour une vacation sur les chapeaux de roues.

Du côté des historiques, c’est une Citroën torpédo de type B2 mise en service en 1922, restaurée, qui prenait les devants avec 15 930 €. Équipée d’un moteur de 10 cv et proposant cinq places, le véhicule à la livrée bleu vif était en état de fonctionnement. Sorti pour la première fois en 1921, ce modèle va être concurrencé l’année suivante par sa rivale, la Citroën torpédo de type C (plus connue sous l’appellation «Citroën 5HP» ou «Citroën 5CV»), reconnaissable entre toutes par sa couleur jaune, ce qui lui valut le surnom de «Petite Citron». On en avait ici un joli exemplaire de 1922, restauré également, moteur de 5 cv et à deux places, considéré comme le douzième plus ancien au monde, encore existant. Il était adjugé 13 334 €. Face à ces véhicules destinés à un public féminin avide d’indépendance, la fameuse Citroën dénommée «traction avant» demeure une voiture plus masculine et familiale. Sortie en 1934, elle était représentée ici par un type 11 BL à quatre places, construit en 1938, à la carrosserie noire comme il se doit, qui a repris la route en échange de 14 750 €. Quant aux contemporaines, elles étaient emmenées par une Porsche 911 Carrera 996 immatriculée le 1er juillet 1998, dotée d’un moteur de 22 cv et vendue pour 23 636 €. En guise d’épilogue, évoquons aussi un Zodiac pro 9 man rouge, de 2005, démarré à 7 552 €.

Paru dans la Gazette Drouot n°12 du 26 mars 2021.