Boisseau-Pomez
Maison de ventes aux enchères
• depuis 1962 •

Thierry POMEZ
Philippe BOISSEAU - Léonard POMEZ

Commissaires-priseurs

Précédent

Un dessin de Carmontelle, témoignage de la vie artistique à la cour de Louis XV

Samedi 01 Octobre 2022

Vente aux enchères du 1er octobre 2022


A l’heure où va s’ouvrir l’exposition « Louis XV, goûts et passions d’un roi » au Château de Versailles, et où le public pourra redécouvrir la pendule astronomique de Claude-Siméon Passemant, entièrement restaurée, le dessin réalisé par Carmontelle en 1762 et proposé aux enchères par IVOIRE TROYES le 1er octobre prochain, est un excellent témoignage de la vie artistique sous Louis XV.

Jean-Benjamin de la Borde, qui pose ici une clé à la main, symbole de sa charge de premier valet de chambre du Roi, est aussi un compositeur qui a une place importante dans le paysage artistique du milieu du XVIIIe siècle. La charge de premier valet était réservée à une personne proche du souverain et sa nomination en 1766 est un signe de la confiance du roi Louis XV.

Louis CARROGIS, dit Carmontelle, l’auteur du dessin, est apprécié pour son esprit et pour son habileté à portraiturer les personnages qui fréquentent la cour. Grand ordonnateur des fêtes du Duc d’Orléans, il orchestre les divertissements dont raffole la noblesse. Il collabore avec Jean-Benjamin de la Borde qui met en musique ses pièces, représentées dans les théâtres privés des grandes courtisanes. On connait environ 750 portraits de Carmontelle, souvent réalisés de profil. Il aimait en distribuer des copies à ses amis, mais il avait soin d'en conserver les originaux, de sorte que la majeure partie en fut préservée, pour être recueillie par la suite au Musée Condé à Chantilly et au Musée Carnavalet.

Louis CARROGIS, dit CARMONTELLE (1717-1806)<br />
Portrait de Jean-Benjamin de La Borde (1734-1794),<br />
premier valet de chambre du Roi à Versailles devant l’horloge astronomique de Claude-Siméon Passemant<br />
Sanguine, crayon noir et aquarelle<br />
25 x 15 cm<br />
Est : 8
Louis CARROGIS, dit CARMONTELLE (1717-1806)
Portrait de Jean-Benjamin de La Borde (1734-1794),
premier valet de chambre du Roi à Versailles devant l’horloge astronomique de Claude-Siméon Passemant
Sanguine, crayon noir et aquarelle
25 x 15 cm
Est : 8.000/12.000 €


Ce dessin est un double portrait avec la présence de l’horloge astronomique de Claude-Siméon Passemant, qui concentre toutes les connaissances de l’époque. Passemant mit douze ans à la concevoir, puis huit ans à réaliser la sphère, établissant ses propres tables astronomiques. En 1750, Louis XV acquiert le mécanisme et demande au sculpteur Caffieri de concevoir une boîte en bronze pour l’y loger, ce qui nécessitera encore plusieurs années de travail. La pendule trouve sa place définitive à Versailles en 1754. Récemment restaurée, elle sera la vedette de la prochaine exposition du Château de Versailles dédiée aux goûts de Louis XV qui favorisa le développement des instruments d’optique et de l’horlogerie (18 octobre/19 février 2022).